Variations Godlberg
The Art Of Koto

Mieko Miyazaki nous fait découvrir sa version des Variations Goldberg au KOTO ! Une prouesse artistique de très haut niveau par une interprète exceptionnelle. Un CD fantastique qui prouve que la musique de Bach est intemporelle et évidemment multi-culturelle. “Alors que je pratiquais intensément le koto pour entrer au Conservatoire au Japon, je découvris, sur les recommandations de mon père l'enregistrement des Variations Goldberg réalisé par Glenn Gould en 1981. Cet album, qui a fasciné le monde entier, a eu un impact considérable sur la lycéenne que j'étais. Etudiant la musique traditionnelle à Tokyo, j'appréciais également la « techno » et la « bossa nova ». À ce moment-là, je fis une copie du CD sur cassette, copie que j'écoutais jour et nuit. Cette musique virtuose et poétique m'inspira le rêve de la jouer, un jour, sur mon instrument. Lors de la transcription de la partition pour piano, je dus adapter une musique composée pour un clavier de 88 touches et nécessitant l'usage des deux mains, pour un instrument se jouant avec trois doigts sur 13 cordes. Il est donc virtuellement impossible de jouer l'ensemble des sons de la partition originale. Par ailleurs, lorsque l'on ramène l'accord du Koto, traditionnellement basé sur un mode pentatonique, à une gamme diatonique, l'étendue se trouve ainsi réduite à une octave et demie, ce qui crée un manque conséquent dans les tessitures graves et aigues. La technique particulière du koto consistant à utiliser la main gauche en appui sur les cordes afin de relever la note d'un demi-ton rend inévitable, dans toute transcription pour koto que certains sons du texte original restent donc manquants. Rappelons, que les compositions pour cet instrument sont traditionnellement basées sur 13 notes… Déterminée, malgré cette difficulté, à vivre les Variations Goldberg en solo, j'ai commencé en 2002 à transcrire les premières variations. Après ce qui me sembla être un interminable processus de recherche et d'essais, je parachevais, 15 ans plus tard, la transcription de l'intégralité de l'oeuvre. Le grand maître aveugle Yatsuhashi Kengyo a créé le style de koto existant actuellement au Japon, style par la suite transmis de générations en générations à partir du VIIIème siècle ; L'année 1685, marquée par la mort de Yatsuhashi, est aussi l'année de naissance de Jean Sébastien Bach. J'ai toujours ressenti quelque chose de profond dans cette coïncidence.” Mieko Miyazaki